var

Présentation

Le Mystère des faluns , une scénographie qui invite à un voyage, entre science et poésie

L’histoire des Perrières est belle

Il y a là tous les ingrédients d’un conte :

«Il était une fois, sur le territoire de l’actuelle Doué-la-Fontaine, il y a 10 millions d’années, des éléphants, des antilopes,des tigres et la mer qui s’étendait là, peu profonde, peuplée de requins blancs et de baleines, de raies, de dugongs et de poissons-scies. Sous l’effet des marées, une dune sous-marine, s’est stratifiée progressivement. S’y sont agglomérés avec un peu de sable, les restes de tous les animaux qui peuplaient l’endroit. Cette dune, dont on lit à l’oeil nu les couches, constitue le gisement de cette roche qu’on appelle «falun». On en a d’abord extrait des sarcophages puis, au XIXe siècle essentiellement, des pierres de construction.»

Nous parcourons ces caves résultant de cette extraction et proposons au public de découvrir un site et son histoire depuis les bouleversements géologiques qui l’ont vu naître, les animaux qui l’ont peuplé, les hommes qui l’ont creusé.

Il s’agit de science, mais si notre lecture se veut résolument poétique - une simple promenade dans ces caves suffit déjà à faire vagabonder l’imaginaire - elle n’en est pas moins porteuse d’enseignement.

Tous les éléments narratifs de l’exposition s’appuient sur des observations et des conseils scientifiques, afin, qu’à quelque niveau de connaissance qu’il se situe, le visiteur trouve son compte. 

Lucie Lom, directeurs artistiques du Mystère des Faluns.

Copyright Ville de Doué-la-Fontaine – janvier 2015

Pour découvrir la vidéo sur Youtube, cliquez-ici

Le patrimoine troglodytique

Creusé dans la roche, le patrimoine troglodytique est un des témoins identitaires majeurs de la vallée de la Loire et de ses affluents. Il a façonné les paysages, induit quelques-uns des principaux pôles économiques locaux (vins, culture du champignon) ainsi qu’un mode de vie et un habitat singuliers.

A Doué-la-Fontaine, ce sont les carriers qui ont extrait la pierre de falun et nous ont laissé ces galeries extraordinaires.

Classé site environnemental remarquable, le site des perrières est constitué de galeries souterraines hautes de 15 à 20 m. Le falun, roche coquillière locale, a été déposé par la mer il y a 10 millions d’années puis creusé par l’homme aux 18e et 19e siècles. Après avoir servi de champignonnières, d’habitat, puis réhabilité en site touristique dans les années 1980 avec notamment un site d’hébergement d’exception, le site des perrières resplendit désormais d’un nouvel éclat grâce à la scénographie féérique créée par l’agence Lucie Lom : le Mystère des Faluns.

Aujourd'hui, le Mystère des Faluns est un des sites le plus visités du département.

Les scénographes et artistes

Présentation Lucie Lom, scénographes du Mystère des faluns

Lucie Lom est né de la rencontre entre Philippe Leduc et Marc-Antoine Mathieu aux Beaux-Arts d’Angers. 

Depuis 1985, les deux graphistes mettent en commun leurs expériences. Ils dessinent des affiches, scénographient des expositions, transforment un musée en camping, un théâtre en gare, suspendent une forêt racines vers les nuages, amarrent des bateaux aux balcons d'un centre-ville ou décollent la façade d'un hôtel Renaissance... 

Les lieux deviennent sujet et cadre d'histoires.

L’atelier Lucie Lom est un point de rencontre entre deux disciplines : la scénographie et le graphisme. Il s’agit de mettre en scène des projets émanant de l’atelier ou d’une commande publique. La liberté recherchée par l’atelier est de travailler sur des sujets d’expositions et d’installations urbaines à caractère culturel et social afin de garder une certaine ligne de conduite et le choix de refuser une commande qui n’intègre pas ces critères.

Aujourd’hui, Lucie Lom compte à son actif une cinquantaine de réalisations scénographiées dont certaines furent réalisées dans les plus grands musées de France. 

«Avec le "Mystère des Faluns", nous organisons une mise en scène poétique avec une lecture particulière de ce patrimoine exceptionnel » définit Philippe Leduc.
«En tant que directeurs artistiques, nous avons coordonné une quinzaine de compétences (plasticiens, sculpteurs, vidéastes, musiciens …) » ajoute Marc-Antoine Mathieu.
«Telle une continuité de l’histoire humaine du site, chaque artiste a permis de mettre en valeur l’architecture naturelle des caves, leur richesse historique et scientifique, tout en créant un parcours suggestif et sensible. Le site des Perrières devient ainsi un lieu majeur et référent pour le troglodytisme de plaine.»

Présentation autres artistes

Direction artistique : Lucie Lom - Philippe Leduc, Marc-Antoine Mathieu, Elisa Fache et Isabelle Rabillon

Contributions occasionnelles sur les avants-projets : Raphaël Lerays, Jean-Claude de Caestecker et Mélanie Claude, Alexandra Mottier, Yannick Hachet, Mathilde Guillemot

Création musicale : Patrice Grupallo

Conception lumière : Atelier Emergence - Olivier Charrier, Lucie Lom et Emmanuel Drouot

Programmation vidéo et lumières : Atelia - Loïc Rémy

Installation du matériel son et programmation : Entreprise Moinard - Sébastien Brossard 

Enduits, surfaçages, sculptures et signalétique du parcours : Az Décors - Dominique Harcourt avec Henri Mouzet, Reynald Bourcier, Nicolas Buntz, Laurent Fouassier, et Claire Alary, Pierrick Colas, Christophe Cornille, Sébastien Matégot, Cyrille Poulain

Conseils scientifiques : Laurent Aubineau, Michel Cousin, Jean-Luc Gaignard, Benoît Mellier, Gérard Moguedet, Daniel Pouit, Fabrice Redois, Thomas Rouillard, Bernard Tobie

Réalisation des installations :

var 1